Utilité du vélo électrique

pourquoi utiliser un vélo électrique

Le vélo électrique remplace-t-il le vélo traditionnel ?

Si certaines utilisations du vélo traditionnel (sans assistance électrique) peuvent être mieux assurées par un vélo à assistance électrique (VAE), d’autres le sont moins. Par exemple si vous utilisez quasi-quotidiennement un vélo traditionnel pour vous rendre à votre travail ou pour tout autre raison, vous pouvez le remplacer avantageusement par un vélo électrique qui vous permettra d’aller un peu plus vite un peu plus loin avec un moindre effort, surtout sur les faux plats, dans les côtes ou contre le vent.

Si vous utilisez plutôt votre vélo traditionnel quelques jours par semaine pour des sorties sportives sur route, le vélo à assistance électrique ne remplacera pas cette pratique dont le but est de se dépenser intensément sauf si vous voulez aller plus loin ou si votre forme physique n’étant plus ce qu’elle était, vous désirez continuer ce sport au même rythme. C’est encore plus vrai pour la pratique du VTT en terrain accidenté qui demande non seulement des efforts musculaires intense mais aussi un gros travail des articulations.

Le vélo traditionnel et le vélo électrique sont donc plutôt complémentaires.

Même si le vélo électrique est de moins en moins boudé par les Français, nos voisins européens ont bien accepté ce nouveau mode de déplacement. Néanmoins, le marché Français du vélo électrique est en augmentation régulière tous les ans même si l’Allemagne reste le premier consommateur européen avec plus de 600 000 vélos électriques par an alors que la France a dépassé les 134 000 en 2016. La Suisse consomme à peu près la même quantité que la France.  

Pourquoi un tel retard en France ?

vente vélo électrique europe

Un manque d’engouement pour le VAE en France

Les personnes qui boudent le vélo électrique répondent :

  • C’est un vélo de faignant ou on y pensera quand on ne pourra plus pédaler
  • C’est trop cher, on attend que ça baisse
  • A cause du manque d’infrastructures cyclables, la circulation parmi les voitures est dangereuse

Concernant le manque d’infrastructure, c’est certainement vrai car à part un petit nombre de villes, peu d’entre elles investissent dans les pistes cyclables. Des grandes villes comme Bordeaux, Nantes et quelques autres l’ont fait avec succès mais cela reste trop marginal en regard de nos pays voisins. Ce n’est probablement pas la principale raison car le vélo traditionnel se porte bien en France, tout comme le niveau de prix qui serait plutôt inférieur à celui de nos voisins allemands. L’argument d’attendre de ne plus pouvoir pédaler pour acquérir un VAE est assez contradictoire car il faut nécessairement pédaler pour faire avancer un vélo électrique même si c’est plus facile.

La principale raison du manque d’engouement semble plutôt liée à un manque d’information sur l’utilité et les bienfaits du vélo électrique qui devrait être considéré comme un moyen de déplacement comme le sont les vélos moteurs, les scooters et les motos. Les marchands de cycles, principaux acteurs de la diffusion de l’information,  ont eu du mal à accepter le vélo électrique car celui-ci était vu comme un produit concurant et demande une technicité supplémentaire pour la partie électrique. D’autres part les Français sont plutôt conservateurs et n’aiment pas trop les changements. Ceci étant,  le temps devrait jouer en faveur du vélo électrique et de son intérêt grandissant pour combler un retard un peu traditionnel, voire culturel en France.

En conclusion

Le vélo électrique est le moyen de transport motorisé le moins bruyant, le moins polluant  et le plus économique.


Fabricants

Meilleures ventes

Catégories

Nouveaux produits

Promotions

  • Casque vélo
    Casque vélo

    Le casque vélo est un accessoire vélo...

    44,00 € -20% 55,00 €

Nos magasins

Fournisseurs

  • FRANCEVEL

Mots-clés