Vélo électrique à Lyon : tout le monde y gagne

Publié le : 17/09/2015 22:40:46
Catégories : vélo électrique

Vélo électrique à Lyon : tout le monde y gagne

Le vélo électrique comme solution de déplacement dans la ville de Lyon

Comme dans la plupart des grandes villes de France, le vélo électrique à Lyon est fortement encouragé, car il cumule les avantages autant pour le cycliste lui-même que pour son environnement.

La Métropole de Lyon a en effet multiplié les efforts pour mettre en avant ce moyen de transport, qu’elle classe parmi les modes de « déplacements doux ».

 

Vélo électrique à Lyon : une présence encouragée

Pour les utilisateurs de vélo électrique et les cyclistes en général, le déplacement à vélo à Lyon se fait au travers un réseau de pistes cyclables de 540 km et le Grand Lyon a apporté divers aménagements afin de faciliter leur circulation, notamment en centre-ville.

A titre d’exemple, la ville a inauguré le tunnel « modes doux » le 5 décembre 2013 à l'occasion de la Fête des Lumières. Cette voie longue d’un 1,7 km est particulièrement appréciée des cyclistes, spécialement le weekend où plus de 1000 usagers sont recensés en moyenne.

Les propriétaires de vélos électriques à Lyon peuvent également emprunter plusieurs ponts et passerelles. Le pont Raymond Barre, la passerelle de la Paix et le pont Schuman, respectivement ouverts les 19 février, en mars et à l’été 2014, font partie de ces voies récemment rendues accessibles aux cyclistes.

Il est par ailleurs possible, pour les utilisateurs de vélos électriques, de VTC électriques et de vélos de ville électriques de bénéficier d’une variété de points de stationnement à travers le Grand Lyon ; chaque année, l’agglomération lyonnaise installe un millier d’arceaux de stationnement, sans compter les parcs de stationnement dédiés aux vélos et jouxtant les structures publiques et les espaces de vie de la ville.

Autres possibilité de stationnement pour les propriétaires d'un vélo électrique à Lyon : les 16 parcs de Lyon Parc Auto (moyennant un abonnement annuel de 35 euros) qui constituent un total de 905 places, ainsi que les espaces laissés à la disposition des abonnés TCL titulaires de la carte TECELY (100 places dans le parc relais Gare de Vaise et 40 autres dans la station de métro Oullins La Saulaie).

Pour encourager les Lyonnais à opter pour des moyens de déplacements doux, la Métropole de Lyon avait même mis en place, dans un passé récent (en 2012), un système de subvention vélo électrique ; la personne souhaitant faire l’achat d’un vélo électrique pouvait alors bénéficier d’une subvention à hauteur de 25%, avec un plafond à 250 euros.

Rappelons également que, tout en étoffant son réseau de pistes cyclables, la ville prévoit de compléter la flotte des vélos en libre-service Vélo’v par des vélos électriques d’ici 2017.

 

Un mode de transport plus pratique et moins risqué

le vélo électrique pour circuler à Lyon se montre pratique à plus d’un titre.

Le vélo électrique se veut d’abord économique, puisqu’il ne nécessite pas de carburant hormis l’énergie électrique que contient sa batterie. Celle-ci se recharge facilement et sans coûter grand-chose via une prise électrique domestique de 220 V. De plus, il n’y a ni assurance spécifique, ni permis de conduire à obtenir.

Le vélo électrique est aussi peu encombrant, ce qui est avantageux en circulation (plus de mobilité et de souplesse sur les routes), mais aussi pour le stationnement et le rangement, surtout lorsque l’on dispose d’un vélo électrique pliant.

D’un point de vue environnemental, le vélo électrique à Lyon est une véritable bouffée d’oxygène pour la ville, puisqu’il n’émet pas de CO2 et ne produit pratiquement pas de bruit. C’est d’ailleurs pour ces raisons que Lyon et les principales agglomérations de France favorisent ce type de moyen de transport.

Mais ce n’est pas le seul motif qui pousse l’agglomération lyonnaise à le faire. La sécurité est un autre argument en faveur du vélo électrique et des deux-roues non thermiques en général ; plus ceux-ci sont nombreux, plus les automobilistes et les autres usagers de la route s’habituent à leur présence, adaptant leurs conduites et faisant davantage attention.

La circulation croissante des vélos électriques à Lyon peut ainsi contribuer à apaiser, pacifier le trafic, en modifiant le comportement des conducteurs.

Le grand Lyon est une communauté urbaine de Lyon qui représentait 59 communes:

  • Lyon
  • Albigny-sur-Saône
  • Bron
  • Cailloux-sur-Fontaines
  • Caluire-et-Cuire
  • Champagne-au-Mont-d'Or
  • Charbonnières-les-Bains
  • Charly
  • Chassieu
  • Collonges-au-Mont-d'Or
  • Corbas
  • Couzon-au-Mont-d'Or
  • Craponne
  • Curis-au-Mont-d'Or
  • Dardilly
  • Décines-Charpieu
  • Écully
  • Feyzin
  • Fleurieu-sur-Saône
  • Fontaines-Saint-Martin
  • Fontaines-sur-Saône
  • Francheville
  • Genay
  • Givors
  • Grigny
  • Irigny
  • Jonage
  • Limonest
  • Lissieu
  • Marcy-l'Étoile
  • Meyzieu
  • Mions
  • Montanay
  • La Mulatière
  • Neuville-sur-Saône
  • Oullins
  • Pierre-Bénite
  • Poleymieux-au-Mont-d'Or
  • Quincieux
  • Rillieux-la-Pape
  • Rochetaillée-sur-Saône
  • Saint-Cyr-au-Mont-d'Or
  • Saint-Didier-au-Mont-d'Or
  • Sainte-Foy-lès-Lyon
  • Saint-Fons
  • Saint-Genis-Laval
  • Saint-Genis-les-Ollières
  • Saint-Germain-au-Mont-d'Or
  • Saint-Priest
  • Saint-Romain-au-Mont-d'Or
  • Sathonay-Camp
  • Sathonay-Village
  • Solaize
  • Tassin-la-Demi-Lune
  • La Tour-de-Salvagny
  • Vaulx-en-Velin
  • Vénissieux
  • Vernaison
  • Villeurbanne

 

La remise en place  de cette subvention n'est toujours pas à l'ordre du jour

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)